La grande fête du confinement

« Dans leur incapacité presque absolue d’analyser, c’est-à-dire de critiquer, d’ironiser et de juger les événements qu’ils devraient en principe traiter, les journalistes confiturés, les scribes médiatiques et les malléables penseurs du temps comme il va n’ont plus que le mot « fête », en toute circonstance, quel que soit le sujet qu’ils traitent, et…

Décontractés du gland et on bandera quand on aura envie de bander !

Gérard Depardieu nous a gratifié d’une tirade libératrice alors qu’il conduisait avec nonchalance une Citroën DS zigzaguant à la fin de l’opus Les Valseuses. Toisant son pote Patrick Dewaere qui, manifestement, n’arrive pas à jouir du moment présent, alors que Miou Miou lui tripote les cheveux avec un air taquin, Depardieu met les points sur…

Linéaments et sinuosités

Depuis cinq ou six décennies, Mario Merola cisèle la peau d’un nombre impressionnant de bâtiments civiques. Travaillant à partir d’ouvrages en maçonnerie, en béton roulé ou en céramique, il sculpte les façades des édifices comme s’il s’agissait d’origamis malléables à souhait. Ce même esprit touche ses peintures et ses sculptures. REPRISE D'UN ARTICLE CRITIQUE PUBLIÉ…

Le chant du cygne de la meute numérique

Incapables d’arrimer ses obsessions à un discours cohérent, la gauche libertaire s’attaque à de nouveaux boucs émissaires   Non satisfaits de s’attaquer à la réputation des honnêtes citoyens, les censeurs de la gauche caviar se coalisent afin d’assurer la pérennité de leurs prébendes à une époque où la liberté de parole n’existe pratiquement plus. Ainsi,…

Changement de paradigme

La souveraineté de l’état québécois sur la voie de la «realpolitik» Reprise d'une analyse pondue en 2010 pour le site québécois vigile.quebec qui n'a pas pris une ride depuis lors. Jacques Parizeau, penseur et ténor de l’indépendance, affirme dans son dernier essai – lancé l’automne 2009 – qu’«il y aura une troisième tentative d’atteindre l’indépendance…

Le viol de l’innocence

Nous parachevons, ici, une série de billets qui a démarré avec « Le théorème irrésolu de Pier Paolo Pasolini », en 2015, et s’est conclue par le biais d’une récente revue des procédés à l’œuvre dans la littérature du Marquis de Sade ou de Michel Houellebecq. C’est, probablement, la dernière mouture cinématographique du personnage dantesque du…