Mirages urbains / carnets synoptiques

Un DOSSIER HORS-NORME sur l’urbanité dans un monde qui se délite 

 

Par Patrice-Hans Perrier


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photographie de Patrice-Hans Perrier – 2011

 
 

Voilà, nous mettons enfin sur les rails une série d’articles dédiées à la dématérialisation de la cité. Qu’est-à-dire ? Après une décennie passée à tenter de décrypter une partie des actualités municipales montréalaises nous avons pris le parti d’orienter nos Carnets vers une réflexion prospective.

Les Carnets d’un promeneur ne sont ni une gazette littéraire ou une revue spécialisée destinée à un public averti. Entre l’arbre et l’écorce de la réflexion critique et de la simple recension factuelle, nous abordons l’automne 2011 avec le souci d’atteindre à une nouvelle prise de parole.

À une époque où le journalisme d’enquête se meurt, faute de moyens, il reste à renouer avec l’esprit des forums d’idées qui permettent de mettre en commun des bribes d’information et de tenter de brosser des perspectives fécondes. La série Mirages urbains comportera une demi-douzaine d’articles où seront abordés divers thèmes se rapportant à la disparition de nos cités occidentales.

Le premier article – intitulé L’altérité du vivre ensemble – profite d’un entretien avec le philosophe Thierry Paquot pour tenter de cerner en quoi consiste la ville et ses réminiscences. Notre invité parle d’urbanité comme d’une approche qui tenterait de réconcilier le temps de la ville / grégaire avec celui de la campagne / solitude. Paquot introduit une expression folichonne : la chronotopie. Curieuse appellation qui concerne «cette compréhension de l’urbanisme, soucieuse des rythmes urbains et des temporalités spécifiques aux usages», précise-t-il dans son petit essai intitulé l’urbanisme c’est notre affaire ! .

Rencontré dans le cadre d’une conférence présentée par URBA-2015, le 12 septembre dernier, Thiery Paquot nous a proposé quelques pistes que nous avons développées par la suite au gré d’échanges épistolaires et en consultant ce précieux petit traité que représente l’urbanisme c’est notre affaire ! Partisan d’une écologie urbaine prospective, Paquot tente de nous aider à faire le saut du côté des nouvelles cités hybrides du futur. Entre le rat de ville et le rat des champs.

L’article sera en ligne demain en avant-midi.

 

 

 

Publicités

3 réflexions sur “Mirages urbains / carnets synoptiques

  1. Pingback: LA CITÉ UTOPIQUE DE PAOLO SOLERI « CARNETS D'UN PROMENEUR

  2. Pingback: LA CITÉ UTOPIQUE DE PAOLO SOLERI « CARNETS D'UN PROMENEUR

  3. Pingback: LA CITÉ UTOPIQUE « CARNETS D'UN PROMENEUR

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s