Retour sur les fondamentaux de la démocratie

 

Une conférence filmée qui questionne les fondements de notre démocratie

Par Patrice-Hans Perrier

 

Etienne Chouard. — Partie I. — Conférence de Lyon, mars 2012. YouTube.

 

 

Dans un contexte de délitement de la démocratie, dite « représentative », un intellectuel français nous invite à revisiter les propositions des pères de la démocratie hellène. Étienne Chouard, titulaire d’une maîtrise en droit à Nanterre et enseignant en économie-gestion et droit fiscal, revient sur les fondamentaux de la démocratie en occident.

Il prend appui sur le « traité constitutionnel » de 2005 qui fut un véritable coup d’état, imposé par voie parlementaire, pour faire entrer de force la France dans le giron d’un Parlement européen qui est devenu une auberge espagnol. Le principal intéressé parle de « constitution citoyenne », dans un contexte où la population – et plusieurs intervenants sur le débat de la gouvernance – ne veut plus être le dindon de la farce.

Un clip donne la parole à Étienne Chouard dans le cadre d’une conférence qui dépoussière la notion athénienne de démocratie participative, réhabilitant les concepts de libre circulation des informations (open source), de responsabilité des dirigeants (accountability) et de transparence.

Les citoyens veulent court-circuiter les relais d’une démocratie qui n’en est plus une, n’étant plus qu’un appareillage – un leurre pour les plus sceptiques – au service d’une oligarchie financière qui serait en train de préparer le terrain pour un « ground zero » de la démocratie.

La démocratie athénienne serait un model que nous aurions intérêt à revisiter. Le conférencier stipule que la course électorale de la démocratie électorale met l’accent sur la capacité de convaincre des candidats au détriment d’une transparence véritablement démocratique.  Il affirme que les ÉLUS LOCAUX sont plus intègres que ceux qui gouvernent dans les plus hautes sphères. Le modèle de la Polis (cité gouvernée par la démocratie) hellène fait en sorte d’éviter de donner le pouvoir à des tyrans. Si le pouvoir corrompt, Chouard rappelle que l’« objectif central des Athéniens était l’égalité politique ».

La logique de leurs institutions s’articulait autour de ce concept central. Et, de préciser deux sous-objectifs qui fonderaient le concept d’égalité politique: la participation d’« amateurs » (non-professionnels de la politique) et la mise en place d’une rotation des positions (en finir avec le CUMUL des mandats). Il conviendrait donc d’éliminer cette « professionnalisation » de la politique qui neutralise, en définitive, la volonté populaire et le procès d’une démocratie qui serait viable; non pas virtuelle.

Un débat passionnant sur lequel nous reviendront à la suite de notre dossier MIRAGES URBAINS / CARNETS SYNOPTIQUES.

 

UN LIEN VERS UNE DEUXIÈME CONFÉRENCE D’ÉTIENNE CHOUARD:

http://www.dailymotion.com/video/xlbjvc_conference-etienne-chouard-montpellier-22-septembre-2011-1-4_news?start=885#from=embediframe

 

 

 

Publicités

Une réflexion sur “Retour sur les fondamentaux de la démocratie

  1. Je suis en accord avec le fait que la professionnalisation des politiciens entraine la sclérose du système démocratique. Quand aux solutions pour contrer cette sclérose, ça nous prend beaucoups d’huile de coude, de la jeunesse, de la passion et des projets visionnaires…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s